Carte Acis




Rechercher une institution




Les enfants accueillis aux Genêts souffrent de pathologies et de troubles du comportement associés qui ont comme effet de les mettre à l’écart des circuits traditionnels, de leur place à l’école, dans la famille, dans le social. Il s’agit le plus souvent de situations d’autisme, de psychose ou de névrose grave.

L’arrivée d’un enfant aux Genêts est parlée par lui-même, ses parents, l’équipe et d’autres instances déjà présentes dans son parcours, pendant les semaines et les mois préalables. L’essentiel est de faire connaissance et d’accrocher, de part et d’autre, à un désir de changement, qui serait soutenu par les engagements de chacun.

Quand un enfant fait son entrée aux Genêts, une distance géographique s’établit, parfois pour la première fois, entre lui et ses parents. Mais le travail de la séparation, si nécessaire à la construction de l’appareil psychique de l’enfant, constituera souvent l’axe essentiel qui sous-tendra tout le travail de lien psychique entre l’enfant et ses parents.

Un travail de partenariat est entrepris avec les parents sous forme de rencontres régulières (2x/mois) qui permettent de mettre en relation ce que l’enfant montre à travers son symptôme, avec les interrogations amenées par les parents, pour que du sens se trouve et que l’enfant s’inscrive dans la trame de son histoire.

En équipe, notre tâche sera de nous faire partenaire de l’enfant pour le rencontrer là où il en est, pour ensuite le soutenir à élaborer une construction singulière, qui lui permettra de rétablir du lien social et de trouver une place nouvelle dans son réseau familial, scolaire ou institutionnel.

A l’intérieur de l’unité de vie, le rythme des moments de la vie quotidienne tient lieu de fonction contenante. L’enfant, sujet de ses actes et de ses mots, est invité à entrer en relation de personne à personne avec les éducateurs.

Le collectif soignant aide à faire l’expérience de la rencontre dans la parole.

Des ateliers, issus de l’imagination et des ressources des intervenants sont proposés aux enfants, leur offrant une occasion qu’émerge quelque chose de leurs propres ressources.

Les parents et l’école constituent, avec l’équipe de soins, les trois pôles de l’hospitalisation qui tenteront de s’articuler autour de l’enfant.

L’inscription scolaire s’opère simultanément à l’hospitalisation pour favoriser la construction d’un savoir et soutenir l’ouverture à la culture et à la vie sociale.

L’hospitalisation peut prendre fin dès que d’autres formes de travail deviennent possibles, de préférence hors du secteur psychiatrique, avec un degré d’insertion sociale supplémentaire.

Le réseau reste présent tout au long de l’hospitalisation, avec des temps d’évaluation réguliers sur la place de chacun. Lorsque la sortie de l’enfant est pressentie, les liens interinstitutionnels s’intensifient afin que le passage s’opère dans les meilleures conditions.

Renseignements
adresse : Venelle des Genêts, 1 – 1450 Chastre
tél : 010/65 79 50

Psychiatre : Dr Camille NOEL
Responsable Clinique : Vanessa PIRLOT
Infirmier en chef : Anthony AYOSO

ie ff ch

Menu administrateur