Historique

  • L’origine de Clairval remonte à l’an 1861 par la création d’un orphelinat (l’orphelinat de Sainte Hélène) dont la direction est accordée aux Sœurs de la Sagesse qui y ajoutèrent une école.

  • Après plus d’un siècle de dévouement, la communauté religieuse qui avait toujours dû faire face au manque de ressources financières s’adjoint des laïques pour créer une école primaire spécialisée à côté de l’orphelinat et de l’école primaire ordinaire.

  • C’est ainsi que la fin des années 1960 verra la communauté religieuse céder définitivement la gestion de l’institution aux laïques. L’orphelinat se transforme en home pour enfants du juge qui s’éteint en 1973 au profit de l’Institut Médico-pédagogique.

  • L’IMP est agréé immédiatement car il répond à des carences de structure dans la région.

  • Cette même année voit la naissance de l’école professionnelle spéciale et la disparition de l’école primaire ordinaire de la commune de Durbuy.

  • En 1980, l’institution affine son projet thérapeutique et considère que le concept d’insertion ne peut être pratiqué en un seul endroit. L’institution éclate en petites unités de vie dans Durbuy et sa région, les sièges d’exploitation passent de un en 1980 à huit en 1990 pour une population de bénéficiaires qui a augmenté sensiblement, de 75 à 160, tous services confondus (écoles et services AWIPH).

  • D’autres projets sont venus se greffer sur les entités existantes : le Service Résidentiel pour Adultes (SRA) en 1986, le Service d’Accueil de Jour pour Adultes (SAJA) en 1997, le Service d’Aide à l’Intégration (SAI) en 2000, le Service Résidentiel de Transition (SRT) en 2004, le Service d’Accompagnement (SAC) et un service Répit / Court-séjour en 2007, cette dernière année voyant la suppression du Service d’Accueil de Jour pour Jeunes.

  • En plus de ces services agréés par l’AWIPH, un projet d’insertion socioprofessionnelle subsidié par le Fonds Social Européen est en cours depuis le début des années 80, projet qui a été profondément remanié depuis 2008 et qui permet l’insertion de plusieurs dizaines de personnes au sein des entreprises locales, soit sous forme de stages occupationnels, soit sous forme d’emplois.

  • En janvier 2013, grâce à un nouveau subventionnement de l’AWIPH (aujourd'hui devenue AViQ - Agence pour une Vie de Qualité) dans le cadre des projets «Initiatives spécifiques - Activités citoyennes », nous avons créé une épicerie sociale qui permet notamment d’occuper entre 12 et 15 personnes porteuses de handicap.

  • Un autre projet de type "Activité citoyenne", l'équipe mobile, existe depuis janvier 2015 et permet également à une quinzaine de personnes porteuses de handicap de s'épanouir à travers des activités valorisantes.

  • Aujourd’hui, Clairval n’est plus un simple foyer d’orphelins, c’est une constellation de services regroupés dans une ASBL, où tous s’attachent à un seul but : aider la personne porteuse de handicap et sa famille.

  • A titre informatif, Clairval représente en aujourd'hui un peu plus de 100 travailleurs, toutes fonctions confondues, au service de plus ou moins 300 personnes porteuses de handicap, enfants, adolescents ou adultes.

  • Depuis 1998, Clairval est gérée par l’Association Chrétienne des Institutions Sociales et de Santé (ACIS).

timeline
Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Menu administrateur